Indications thérapeutiques

Indications thérapeutiques

 

Leucémie

La leucémie est un cancer qui prend naissance dans les cellules souches du sang (cellules sanguines immatures) qui se trouvent dans la moelle osseuse. Les cellules souches du sang peuvent devenir soit des cellules souches lymphoïdes, soit des cellules souches myéloïdes. Les cellules souches lymphoïdes se transforment en lymphocytes, un type de globule blanc. Les lymphocytes se trouvent habituellement dans le sang et différentes parties du système lymphatique, notamment dans les ganglions lymphatiques et la rate. Les lymphocytes fabriquent les anticorps, dont le rôle est de combattre les infections.

La leucémie lymphoblastique aiguë (LLA)

Les leucémies lymphoblastiques aiguës (LLA) sont des proliférations anormales de cellules souches lymphoïdes bloquées à un stade précoce de différenciation. Les LLA se développent rapidement, en quelques jours ou quelques semaines à partir des premiers symptômes. La leucémie lymphoblastique aiguë (LLA) représente environ 20 % des leucémies de l'adulte, et plus d’un tiers des cancers de l’enfant.

La leucémie lymphoïde chronique

La leucémie lymphoïde chronique (LLC) est une maladie du sang qui se caractérise par un excès de globules blancs dans le sang et qui se développe lentement (chronique). En cas de leucémie lymphoïde chronique, les lymphocytes B produits par la moelle osseuse s’accumulent dans le sang, les ganglions, la rate et la moelle osseuse, au lieu de mourir en quelques jours ou mois pour être remplacés par d’autres. Il s'agit de la leucémie la plus fréquente, touchant principalement les personnes âgées de plus de 50 ans.

La leucémie myéloïde aiguë
La leucémie myéloïde aiguë (LMA) est due à la prolifération de blastes - des cellules à l’origine des globules blancs qui sont devenues tumorales -, dans la moelle osseuse qui ne peut alors plus assurer la production des cellules sanguines saines. La fréquence des leucémies myéloïdes aiguës (LMA) augmente après 40 ans, l’âge moyen étant de 65 ans.

Myélome multiple
Le myélome multiple, plus connu sous le nom de maladie de Kahler, est une affection de la moelle osseuse provoquée par une prolifération incontrôlée des plasmocytes (des cellules sanguines de la famille des globules blancs) spécialisés dans la fabrication d'anticorps. Dans la maladie de Kahler, les plasmocytes qui prolifèrent proviennent tous d’un seul plasmocyte anormal. Le myélome multiple est un cancer relativement rare. Cette maladie atteint principalement les personnes âgées de plus de 60 ans.

Leucémies lymphoblastiques aiguës à cellules T
Les leucémies lymphoblastiques aiguës à cellules T (LLA-T) sont des tumeurs hématologiques agressives résultant d’une transformation maligne de progéniteurs des lymphocytes T.

Tumeur à cellules plasmocytoïdes dendritiques blastiques
La tumeur à cellules plasmocytoïdes dendritiques blastiques est une tumeur hématologique maligne rare et agressive, dérivant des précurseurs plasmacytoïdes de cellules dendritiques.

 

Tumeurs solides
Les tumeurs solides cancéreuses, repérables par un amas localisé de cellules, se distinguent des cancers des cellules sanguines, comme les leucémies, dont les cellules cancéreuses circulent dans le sang ou la lymphe et se dispersent dans l'organisme. La majorité des cancers sont des tumeurs solides. On distingue deux types de tumeurs solides :
• les carcinomes sont issus de cellules épithéliales (peau, muqueuses, glandes).
• les sarcomes, moins fréquents, sont issus de cellules des tissus conjonctifs (dits tissus de «soutien»).

Cancer du pancréas
Le cancer du pancréas se caractérise par une prolifération cellulaire anarchique qui vient former une masse de tissu, c'est-à-dire une tumeur dans le pancréas. Les tumeurs interfèrent avec les fonctions principales du pancréas. Représentant 95 % de ces tumeurs, l’adénocarcinome situé au niveau des cellules exocrines du pancréas est le type de cancer du pancréas le plus fréquent. S’il est relativement rare, le cancer du pancréas est l’un des plus redoutables.

Le cancer du poumon non à petites cellules
Le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) est une tumeur épithéliale du poumon. Les formes de CPNPC les plus fréquentes sont le carcinome épidermoïde, le carcinome à grandes cellules et l’adénocarcinome, mais il existe d’autres formes plus rares de CPNPC. Tous les types de CPNPC peuvent varier en type histologique. Le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) représente entre 80 et 85 % des cancers du poumon.

Le glioblastome
Le glioblastome multiforme est une tumeur du cerveau qui va toucher les astrocytes, des cellules du système nerveux central. C'est le cancer cérébral le plus fréquent chez l'adulte et le plus agressif.